Kadhafi : nouveau partisan de la non-violence !

             

               Les notions de base de la démocratie s’apprennent parfois en retard ou tout simplement s’appliquent à la dernière minute par nos dictateurs Africains du 21ème siècle.  Il y a quelques jours le ton du colonel Kadhafi était très dur et plein de rage contre son propre peuple, réclamant ce qui revient de leurs droits. C’est avec grand étonnement qu’on assiste à une réaction brusque de Tripoli face à la décision d’intervention militaire prise par la communauté internationale. Une décision appuyée aussi par la Ligue Arabe. En un laps de temps, Kadhafi décide un cessez-le-feu immédiat vis-à-vis des insurgés qui, il y a peu de jours, étaient qualifiés des rats et des souris qui se cachent derrière les armes. Les paroles du guide Libyens ne sont plus les mêmes, cependant son cœur difficile d’affirmer qu’il vient de changer.  

            Kadhafi est un homme qui sait vraiment jouer double jeu, faire passer tout à son avantage et atteindre ses objectifs en usant la ruse. Un ancien ennemi et terroriste devant les Etats-Unis qui est parvenu par devenir ami et collaborateur des Etats-Unis. A une période où il n’avait pas encore la confiance des Etats-Unis, Il les met en garde contre Oussama Ben Laden et son groupe terroriste, deux ans avant l’attaque terroriste du 11.Septembre.2001. Profitant de cette attaque, il envoie ses agents de service secret qui collabore avec FBI contre le terrorisme et gagne la confiance des Etats-Unis. Voyant l’invasion de l’Irak en 2003 par les États-Unis, le Royaume-Uni et une coalition d’autres pays , il promet d’arrêter son programme nucléaire. Et pendant qu’il négocie pour l’arrêt de son programme nucléaire, des matériels pour la fabrication de ces armes son interceptés en direction de la Libye. Kadhafi est resté le même. Homme de la ruse et champion du camouflage. Pendant qu’il promet un cessez-le-feu immédiat le vendredi, le samedi tous les médias annoncent : « Le cessez-le-feu proclamé vendredi par Kadhafi n’est pas respecté.» rien de nouveau dans tout ça pour ce maître de dissimulation.

 

            En Afrique les décisions de nos dictateurs sont prises parfois après des sacrifices de vies humaines. Du soulèvement populaire à la guerre, avant d’appliquer les principes très simples de la démocratie. En Tunisie Il fallait que Bouazizi, Le vendeur ambulant de Sidi Bouzid , s’immole et que les jeunes manifestent pour que Ben Ali décide la création d’emploi aux jeunes. Encore combien meurent en Côte d’Ivoire par manque de respect de la volonté du peuple ? Faut-il vraiment une intervention militaire internationale ou un soulèvement populaire pour penser aux droits les plus élémentaires de son peuple ? La résolution de problèmes de nos Etats ne devraient pas venir de la communauté Internationale voire même après des menaces des frappes aériennes imminentes. Nos chefs d’Etats doivent enfin nous prouver que l’intérêt du peuple est leur but et l’objet de leur combat. Cependant dans le cas contraire, le cessez-le-feu ou la création d’emploi après des tirs contre les civils, n’apaiseront plus le peuple lorsqu’il en aura marre! Un Kadhafi non-violent ne suffit plus pour le salut d’un régime sanguinaire.

The following two tabs change content below.

9 Commentaires

  1. Il est vrai que kadhafi doit quitter le pouvoir et il est qualifié comme un dictateur, je veux bien mais je ne crois pas que la dictacture se mesure en fonction des nombreuses années au pouvoir seulement les mecontentements des uns face aux autres emmenent à dire la dictacture, une chose que je n’apprecie pas, c’est l’attitude des occidents d’où la coalition face à Mouammar Kadhafi.Avant la population de Benghazi était qualifié comme des manifestants pacifiques mais aujourd’hui, ils sont qualifié comme des rebelles et ils menent des combats de revolte avec l’aide des raids de coalition.Mon ami Lwesso vous avez évoqué la malignité de kadhafi mais vous oubliez que c’est lui-même qui a défendu la libye contre les agressions des USA en 1986 et il a même contribué dans la lutte contre le Terrorisme, une chose que les Etats avaient apprécié.C’est la premiere fois que l’ONU soutient les rebelles car en adoptant la résolution de 1973 alors que c’était uniquement l’EXLUSION AERIENNE mais la coalition mene des raids avec leurs vengences caches contre kadhafi et je dire même que c’est le souhait de voir la mort de kadhafi.Peut-il me dire: »Qui est vraiment ces rebelles?  » Que veulent-ils au juste à part répeter le slogat » kadhafi quitte le pouvoir? nous avons vecu dans des guerres civils surtout ici en Afrique, le Burundi en particulier,quand la coalition protege ceux de Benghazi et bombarde ceux de Tripoli,là, il y a des chocs et des vengences psychologiques, l’avenir nous dira la suite mais une chose est sûr, ce que la coalition ou bien même l’OTAN ce n’est pas dans l’interet des libyienne mais des intérêts personnelles  » LE PETROLE »

    1. Écoute mon cher Jeff, je ne soutiens ni les tirs de la coalition ni les frappes de Kadhafi contre son propre peuple! Mais une chose que je soutiens, c’est la voix du peuple Libyen. C’est au peuple de prendre en main le destin de leur pays. Et leur voix doit être respectée.

  2. Certes, j’entends tes arguments sur le fait que les lybiens doivent décider d’eux-mêmes quant à leur destinée. Je crois qu’ils l’ont choisies d’ailleurs: dégager Kadhafi du pouvoir.

    Une chose me chiffonne cependant dans ton article. Tu dis que tu es contre une intervention militaire internationale. Je peux le comprendre. Cela dit, si une zone d’exclusion aérienne n’avait pas été mis en place, tu ne crois pas que les révoltés de Bengazi auraient été écrasés par la force militaire dont dispose Kadhafi et ses alliés?
    Du coup, s’ils avaient été écrasés, est-ce que tu crois que la voix du « peuple lybien » aurait été respectée?

    Je ne sais pas si la forme de l’intervention internationale est la bonne en lybie, mais je pense qu’elle a été nécessaire pour permettre aux lybiens de se défendre face à un adversaire militairement beaucoup plus armé?

  3. Certes, j’entends tes arguments sur le fait que les lybiens doivent décider d’eux-mêmes quant à leur destinée. Je crois qu’ils l’ont choisies d’ailleurs: dégager Kadhafi du pouvoir.

    Une chose me chiffonne cependant dans ton article. Tu dis que tu es contre une intervention militaire internationale. Je peux le comprendre. Cela dit, si une zone d’exclusion aérienne n’avait pas été mis en place, tu ne crois pas que les révoltés de Bengazi auraient été écrasés par la force militaire dont dispose Kadhafi et ses alliés?
    Du coup, s’ils avaient été écrasés, est-ce que tu crois que la voix du « peuple lybien » aurait été respectée?

    Je ne sais pas si la forme de l’intervention internationale est la bonne en lybie, mais je pense qu’elle a été nécessaire pour permettre aux lybiens de se défendre face à un adversaire militairement beaucoup plus armé…

    1. Selon moi l’usage de la force crée plus de dégâts que de biens sur le peuple Libyens. Et je ne pense pas toujours qu’une zone d’exclusion aérienne implique toute cette pluie de missiles sur la Libye. Et n’oublie pas que les frappes de la coalition font aussi des morts dans la population civile.

      Je doute aussi de la forme de l’intervention de la coalition mais pas de sa nécessité dans le cadre où elle intervient pour valoriser la voix du peuple Libyen.

      Merci pour tes commentaires!

      Amitiés!!

    2. Mon cher Adrien,

      je suis d’accord avec toi sur le fait que l’intervention militaire est nécessaire pour protéger le peuple mais là où je m’oppose totalement c’est la façon dont l’intervention a pris un autre objectif, vous croyez que ceux de Benghazi méritent une protection nécessaire et bombarde ceux de la capitale de Tripoli? ONU dispose un large manœuvre pour assurer la protection mais appliquer cette mesure avec leurs buts cachés, c’est cela qui a même inquiéter les autres partenaires européens sur la question et même l’UA.

    1. Bien dit!
      En effet, les événements malheureux que l’Afrique traverse doit servir de leçon à tous les Africains!
      Serons-nous toujours ignorants pour laisser aux autres l’audace de venir nous remettre à la raison?
      Je ne pense pas! L’Afrique doit, enfin, se réveiller!

      Amitiés!!!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *