La femme africaine sous le poids de la tradition

Les mots sont parfois faibles pour décrire certains méfaits commis dans notre société contre les femmes, celles qui nous portent neuf mois dans leurs ventres et nous font voir le jour. La société africaine semble confondre le rôle d’une femme à celui d’un domestique ou un simple objet de plaisir. Ajouté à tout cela les fausses croyances ainsi que certaines coutumes barbares, vraies barrières à l’épanouissement de la femme, elles n’ont pas de lieu où poser les pieds dans notre société. Quand je pense à ce que ma propre mère me raconte sur son arrêt précoce des études, tout simplement parce qu’elle était femme et que mon grand père ne voulait pas qu’elle soit trop éduquée, cela a de quoi me fendre le cœur ! De nos jours, il n’est pas rare de trouver une femme battue, violée ou accusée de sorcière, dans notre société. De même certaines coutumes chez nous soutiennent cela et disent : « Il faut toujours battre ta femme, même si tu ne sais pas pourquoi ; elle, sait pourquoi… »

Au cours de ce mois de février,au Burundi, une fillette  est morte d’une infection vaginale suite à un viol. Le violeur : son propre enseignant. Il l’a violé pour la première fois, à Noël de l’an passé, et la menace de mort si elle révèle à qui que ce soit. Ensuite, il la viole à deux autres reprises. Voyant la détérioration de sa santé, elle finit par tout dire à sa tante et dénonce le coupable. Hospitalisée, elle survit jusqu’au 17 Février de cette année et meurt suite à une infection vaginale. Sans pour autant généraliser ce crime commis contre les femmes, je trouve que la société africaine manque encore d’estime pour les femmes. Combien des fausses croyances inhumaines contre les femmes n’ont pas encore disparues jusqu’à ce jour ? Des hommes qui violent les enfants espérant guérir du sida, les autres violent des folles pensant devenir riches… Au 21ème siècle, ça fait honte en Afrique, à côté de la polygamie, des pratiques indignes sont infligées aux femmes !!!

The following two tabs change content below.

28 Commentaires

  1. Merci pour cet article Lwesso
    Justement, j’ai une amie qui se fait battre et violer par son mari. En plus, cet homme va voir ailleurs quand il veut. Il gaspille tout son argent avec ses « maîtresses » et ne ramène rien à la maison alors qu’ils ont un gosse de 4 ans mignon comme tout. Malgré cela, mon amie ne veut pas divorcer parce qu’elle a peur de ce que son entourage va dire. Elle croit même que c’est le sort de toutes les femmes. C’est malheureux.

    1. Merci pour ce témoignage émouvant! Tu sais, je pense que les choses doivent changer. L’Afrique ne peut pas se développer si les femmes restent enchaînées par nos cultures!! De même les hommes mariés doivent traiter humainement leurs femmes. Je pense enfin que c’est à vous les femmes de nous dire certaines vérités sur vos droits…n’est-ce pas?

      Amitiés!!

      1. c’est vrai mon ami mais il ne faudrait pas que les femmes se croit ou soit égale a l’homme et se croit tout permis bien vrai qu’elle doivent s’émanciper mais
        il ne faudrait pas quelle perde tout raisons la bible et le coran l’ont dit la femme doit pas manquer de respect a l’homme et a son mari

    1. Merci!!

      « L’admission des femmes à l’égalité parfaite serait la marque la plus sûre de la civilisation, et elle doublerait les forces intellectuelles du genre humain. »
      Stendhal – 1783-1842 – Tant qu’il y aura des femmes

  2. Je dis merci a mon frere qui vient de faire un article sur la violence sur les femmes en Afrique.
    Il est vrai que les choses ont changees et que les mentalites doivent changer aussi. Et je suis totalement d’accord que des nos jours les hommes doivent pas battre leurs femmes comme etant des animaux mais la femme africaine, il faut souvent la corriger sans utiliser la violence car elle aussi a ses droits. Je dis non a la violence faite aux enfants de l’ecole comme le cas que notre cher frere vient de nous devoler dans son article. Un lieu d’apprentissage ne pas fait pour satisfaire son libido.
    La femme, elle est grande, elle est sans limite mais il faut qu’elle aussi sache qu’elle est toujours derriere l’homme. C’est ainsi la coutume Africaine!

    1. Merci pour ce commentaire qui complète cet article!! Oui, les femmes ont aussi droit d’être traitées comme il le faut.
      Et les hommes doivent apprendre, comme disait Thomas Von Kempen, à être patient avec les fautes des autres, car eux aussi ont beaucoup de défauts que les autres doivent supporter!!!

      Amitiés!!!

  3. Merci pour ce billet qui me donne encore du courage à dire ce que mon cœur renferme: le mal de l’Afrique est en Afrique et ce sont les Africains.!!!Je suis en train de me préparer psychologiquement pour toucher à l’intouchable!!! Dire que la plupart de nos traditions sont à la base de notre retard est un tabou, mais moi je vais le dire!!!!

    Je n’ai pas bien compris une partie dans me commentaire d’ariniaina: « Justement, j’ai une amie qui se fait battre et violer par son mari ». Je voudrai savoir comment est-ce que mari viole sa femme? Le sens ici de violer?

    Merci

    1. Merci cher ami!! les Africains ont besoin de se dire la vérité pour changer la face de notre cher beau continent!!! Tu sais, il faut toucher les vrais causes de nos malheurs et notre faillite sur tout les plans, dont nos cultures et traditions font parties. Courage, cher ami dénonce le mal de notre société, car « la vérité fait rougir les yeux mais elle ne les crève pas! »

      En ce qui concerne le viol dans certains foyers, c’est le fait que le mari force sa femme à l’acte sexuel. La femme n’a plus de choix et consent malgré elle!! c’est un viol aussi car cela doit se se faire par le consentement de deux partenaires!!

      Amitiés!!!

      1. « En ce qui concerne le viol dans certains foyers, c’est le fait que le mari force sa femme à l’acte sexuel. La femme n’a plus de choix et consent malgré elle!! c’est un viol aussi car cela doit se se faire par le consentement de deux partenaires!! » Oui, c’est tout à fait ce qui se passe Lwesso.
        @Boukary Ce n’est pas parce qu’on est marié qu’on a le droit de coucher quand on veut. Le mari aussi bien que la femme doivent d’abord être consentants sinon c’est du forcing donc du viol. Et ça arrive crois moi 🙁

  4. je suis vraiment choqué de voir que les femmes sont méprisée or elles sont nos mère et constituen plus de la moitié de la population mondiale!

    1. Tu as raison, il y a vraiment de quoi s’indigner de cette attitude. Cependant, nous devons aussi dénoncer
      ce mauvais traitement de femme et surtout agir pour que les choses changent!!

      Amitiés!!!

  5. La femme africaine sous le poids de la tradition Ma vie à Bujumbura Wonderful goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you are just too wonderful. I really like what you’ve acquired here, certainly like what you are stating and the way in which you say it. You make it enjoyable and you still take care of to keep it wise. I cant wait to read much more La femme africaine sous le poids de la tradition Ma vie à Bujumbura again from you. Thanks For Share .

  6. It’s an important pity you actually don’t have a very good donate link! I’d most likely donate to this spectacular web site! As i presume at this point i’ll be happy with book-marking and even placing ones own Rss feed to help you a Google and yahoo credit account. As i start looking forwards to help you innovative posts and will eventually publish it website through a Facebook . com group: )

  7. je suis africaine.je pense que nous fmes afrcaines doivent lutter pour l’emmancipation.malheuseument j’habite en europe,si non…….c’est vraiment regrettable de voir cmt est traite’ le sexe fmnim en afrique,pure nos mamans!

  8. Infiniment merci. J´ai eu le cœur pressé comme du citron lorsque j´ai lu votre témoignage. Les femme ne doit plus être traitée de la sorte. Il revient alors aux dirigeants africains de créer une brigade spéciale de lutte contre la maltraitance de la femme. Dieu vous bénisse

  9. Infiniment merci. J´ai eu le cœur pressé comme du citron lorsque j´ai lu votre témoignage. La femme ne doit plus être traitée de la sorte. Il revient alors aux dirigeants africains de créer une brigade spéciale de lutte contre la maltraitance de la femme. Dieu vous bénisse

  10. Je pense que notre société a encore beaucoup à faire pour la femme!!!

    « Une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer : donner pour contrepoids au droit de l’homme le droit de la femme. »
    Victor Hugo – 1802-1885 – Actes et Paroles

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *